Les Premières Chorégies Libanaises

Les premières Chorégies Libanaises

   Dans le cadre de Beyrouth capitale culturelle du Monde Arabe 1999, l'Agenda Culturel et Mireille Aouad ont organisé, avec le soutien du Ministère de la Culture, une semaine de chant choral, du 24 mai au 2 juin.

   Sept chorales libanaises, dont bien entendu la Chorale A Coeur Joie de Beyrouth, ont participé à ces premières Chorégies Libanaises.

   Du 24 au 30 mai, chacune des chorales participantes a présenté en soirée un concert de son répertoire.

   Le 2 juin, les sept chorales se sont retrouvées au Palais de l'Unesco de Beyrouth pour un concert de clôture. Chacune a présenté un extrait de son répertoire et, en fin de soirée, les quelque 250 choristes ont chanté, sous la direction de Paul-René Safa, la Cantate de la Paix, de Darius Milhaud.

 

Programme des
Premières Chorégies de Beyrouth

  • Lundi 24 mai, à 20h30
    Chorale Horovel, direction : Harout Fazlian
    Lieu: La Fabrika

  • Mardi 25 mai, 19h30
    Chorale Toufic Succar, direction : Toufic Succar
    Lieu: La Fabrika

  • Mercredi 26 mai, 20h30
    Chorale Groung, direction : Edouard Torikian
    Lieu: La Fabrika

  • Jeudi 27 mai, 20h30
    Chorale A cœur joie de Beyrouth, direction : Tino Fargialla
    Lieu: La Fabrika

  • Vendredi 28 mai, à 20h30
    Chorale du Père Albert Cherfane, direction : Antoine Atallah
    Lieu: Eglise Saint-Joseph

  • Samedi 29 mai, 20h30
    Chorale Notre Dame de Louaizé, direction : Père Khalil Rahmé
    Lieu: Eglise Saint-Joseph

  • Dimanche 30 mai, 20h30
    Chorale de l'AUB, direction : Robert B. Betts
    Lieu: La Fabrika

  • Mercredi 2 juin, 20h30
    Soirée de clôture
    Palais de l'UNESCO

[ Haut de cette page] [ Retour  ]

Programme de notre concert du 27 mai 1999

Vous pouvez écouter l'enregistrement des titres marqués d'un   Ecoutez en format RealMedia
Les fichiers correspondants sont en format RealMedia
 
Première partie

Prière

Jean Sibelius

Ecoutez en format RealMedia

Salve Regina

César Geoffray

Ecoutez en format RealMedia

Rossignolet du bois

Bernard Lallement

Ecoutez en format RealMedia

Missa Brevis

Antonio Lotti

Ecoutez en format RealMedia

Dieu, qu'il l'a fait bon regarder

Claude Debussy

 

Adieu Madras

César Geoffray

Ecoutez en format RealMedia

Ave Verum Corpus

Camille de Saint-Saens

 

La Guerre

Clément Janequin

Ecoutez en format RealMedia
 
Deuxième partie

Go down Moses

Traditionnel

 

Eco

Roland de Lassus

Ecoutez en format RealMedia

Suscipe

Bertrand Robilliard

 

Hymne à la nuit

Jean-Philippe Rameau

 

Ya Khalti Aabbil Jarra

Toufic Succar

Ecoutez en format RealMedia
Kum Ba Yah Maurice Gardner Ecoutez en format RealMedia

Glory Hallelujah

H. Slettenhaar

Ecoutez en format RealMedia

Voir

Jacques Brel - Jacques Grindel

 

Méli - Mélo

Joseph Bovet

 

Hymne à l'Espoir

Bernard Lallement

Ecoutez en format RealMedia

 

[ Haut de cette page] [ Retour  ]

Les autres chorales qui ont participé aux Chorégies de Beyrouth

Chorale Horovel  

La Chorale Horovel a été créée au printemps 1998 par Harout Fazlian, qui a reçu sa formation de direction de chœur et d'orchestre au Canada et en Arménie. Elle compte actuellement une trentaine de choristes, et se fait accompagner par un orchestre de chambre et un piano. Les arrangements musicaux sont de Harout Fazlian. Le répertoire de l'ensemble vocal comprend de la musique religieuse et profane de différentes époques, du folklore arménien et libanais ainsi que des œuvres contemporaines. La chorale Horovel a donné quatre concerts au mois d'avril, à l'Assembly Hall de l'AUB et au Patriarcat Arménien Catholique. Elle a également participé au concert des étudiants japonais qui a eu lieu au Palais de l'UNESCO dans le cadre des célébrations entreprises par la ville d'Hiroshima pour promouvoir la paix dans le monde.
[ Haut de cette page] [ Retour  ]

Chorale Toufic Succar

La chorale de Toufic Succar a vu le jour en 1959. De nombreuses interruptions dues à la guerre ont jalonné son parcours jusqu'en 1983, date à laquelle elle a repris officiellement ses activités sous la direction de son fondateur et chef, Toufic Succar. Directeur du Conservatoire National de 1964 à 1969, professeur de composition et de toutes les disciplines qui s'y rattachent, compositeur lui-même, Toufic Succar a été le premier à harmoniser le folklore libanais à quatre voix mixtes, tout en conservant le quart de ton caractéristique à ses mélodies. La chorale a enregistré six cassettes dont deux consacrées aux fêtes de Noël en français et en arabe, deux autres au folklore libanais, et deux à la messe maronite traditionnelle et au Vendredi Saint. Un CD de folklore accompagné de anûn polyphonique a été édité. La chorale présente chaque année un concert traditionnel à Noël, de la musique liturgique à Pâques et un concert d'été consacré au folklore.
[ Haut de cette page] [ Retour  ]

Chorale Groung

La chorale Groung du Patriarcat Arménien Catholique a été fondée en 1991 à l'initiative du Patriarche Jean-Pierre Kasparian. Dirigée par Edouard Torikian, professeur d'harmonie à l'USEK, cet ensemble est composé de quarante choristes qui chantent aussi bien le répertoire folklorique libanais et arménien que la musique chorale occidentale, allant des classiques aux Negro Spirituals. Le groupe a également à son actif un répertoire de musique liturgique arménienne à laquelle il a consacré un CD. Les harmonisations sont d' Edouard Torikian qui signe aussi celles des mélodies libanaises enregistrées sur cassette avec du folklore arménien arrangé par M. Boghos Gélalian. La chorale donne plusieurs concerts chaque année, parfois accompagnés par un ensemble instrumental.
[ Haut de cette page] [ Retour  ]

Chorale du Père Albert Cherfane

La chorale du père Albert Cherfane, moine Antonin, a été fondée en 1962. Professeur de musique et compositeur, il a dirigé l'ensemble jusqu'à sa disparition en 1990. Depuis, Antoine Atallah, ingénieur de formation, a pris la relève et organise régulièrement des concerts accompagnés soit à l'orgue soit par un ensemble instrumental. La chorale compte aujourd'hui une quarantaine de choristes. Son répertoire est constitué d'?uvres sacrées et profanes orientales et occidentales. Parmi les réalisations marquantes du choeur, le Gloria en Ré majeur de Vivaldi ainsi que des extraits du Messie de Haendel. Un CD consacré à la musique religieuse polyphonique du père Cherfane sera réalisé bientôt. Actuellement, l'ensemble prépare une série de clips filmés pour Télé-Lumière.
[ Haut de cette page] [ Retour  ]

Chorale Notre Dame de Louaïzé

La chorale Notre Dame de Louaizé a démarré ses activités en octobre 1993 sous la direction du père Khalil Rahmé qui a réuni un ensemble de jeunes amateurs ainsi que des élèves de l 'Ecole de Musique dont il est le directeur. Diplômé de solfège, piano et chant, le père Rahmé a aussi reçu une formation de direction de chorale et enseigne la technique vocale à ses choristes. Le chœur chante tous genres de musique, du répertoire médiéval au contemporain en passant par le classique, ainsi que la musique orientale folklorique et religieuse. Plusieurs enregistrements pour les télévisions locales ont été réalisés à l'occasion de fêtes religieuses. En août 1998, La chorale a présenté trois concerts à Lyon et un à l'église Notre- Dame du Liban à Paris. Plus récemment, un concert a été donné au Panthéon à Rome, début avril, suivi d'une participation au festival international de chorales de Loreto.
[ Haut de cette page] [ Retour  ]

Chorale de l'Université Américaine de Beyrouth

La chorale de l'AUB a débuté avec la fondation de l'Université dans les années quarante. À partir de 1950, le choeur a pris son essor sous la direction de Salvatore Arnita, professeur de musique et organiste, qui s'en est occupé pendant de nombreuses années. Depuis 1993, le Dr Robert Betts, professeur d'histoire de la musique à l'AUB, a donné un nouveau départ à l'ensemble qu'il accompagne lui-même à l'orgue. Occasionnellement, le Barock Ensemble se joint à la chorale pour monter des œuvres pour chœur et orchestre parmi lesquelles Carmina Burana de C. Orff, pour la première fois au Liban, la messe en Ut de Beethoven et le Requiem de Fauré. La chorale, qui compte une cinquantaine de choristes, étudiants pour la plupart, a également à son répertoire le Magnificat de Schubert et la cantate de Noël de Bach, et assure chaque année au moins deux concerts, à Noël et au printemps.
[ Haut de cette page] [ Retour  ]

L'Orient Le Jour - Vendredi 4 juin 1999

Concert - 250 choristes au palais de l'Unesco

Cantate de la paix

  Une semaine chantante... Honneur à la musique et surtout au chant, Du 24 mai au 2 juin se sont déroulées des chorégies qui ont groupé sept chorales. Pour le concert de clôture, tous les choristes des différents groupes, placés sous la houlette de Paul-René Safa, ont chanté la cantate pour la paix de Darius Milhaud d'après un texte de Paul Claudel. Mais, au départ, chaque chorale a présenté quelques œuvres de son répertoire. 

Unesco - 2 juin 1999 (photo L'Orient Le Jour)

  En ouverture, l'hymne national libanais. La chorale A cœur joie, dirigée par Tino Fargialla, a chanté une œuvre en français de Clément Janequin intitulée La guerre. La chorale de l'AUB, sous la direction de Robert B. Betts, a prisle relais et interprété Lauda Sion Salvatorem, de Felix Mendelsohn. Dirigée par le maestro Harout Fazlian, la chorale Horovel a chanté des airs folkloriques et populaires arméniens dont Noubar Noubar. La chorale du père Albert Cherfane, dirigée par Antoine Atallah, a offert un florilège œuvres en langue arabe dont le très bel hymne libanais Loubnan la takhcha al-adaa écrit en 1926 par le père Maroun Ghosn sur une musique du père Boulos Achkar. La chorale Groung du patriarcat arménien catholique, placée sous la baguette d'Edouard Toriguian, a offert à l'auditoire un panaché œuvres s'étendant du célèbre air arménien Kamantcha en passant par Ya Beyrouth de Magida el-Roumi, pour finir avec La danse des sabres d'Aram Khatchadourian. Placée sous la direction du père Khalil Rahmé, la chorale NotreDame de Loueizé a chanté Exulta et Lauda, de L. Refice et surtout l'Hymne des droits de l'homme d'après un texte du Dr Youssef el-Hage sur une musique de Jihad Zeidan. Des airs du terroir enfin, grâce à la chorale Toufic Succar dirigée par le maître. En apothéose, toutes les chorales sur scène ont chanté cette vibrante cantate pour la paix de Darius Milhaud Œuvre audacieuse, colorée, riche et originale, longuement applaudie par le public, qui l'a perçue comme un appel à la réalité.

[ Haut de cette page] [ Retour  ]